Une Université Citoyenne, Ouverte au Monde

Analyse

Durant la mandature actuelle, les relations avec la ville de Liège se sont raréfiées…

Vision et objectifs

Comme le prévoit la charte de 2016, nous proposons que l’ULiège soit une ‘Université citoyenne’. Pour cela, ses portes doivent être ouvertes à tous et toutes, et non seulement aux étudiant·e·s, pour la diffusion des savoirs et de la démarche scientifique. Au-delà de la simple acquisition de connaissances, cela permet aux citoyen·ne·s d’acquérir un sens critique, et d’outiller sa réflexion sur la société, de s’exprimer en connaissance de cause sur les grands enjeux.

L’Université doit être présente, active et de ce fait participer à la vie de la cité quand on lui demande mais aussi stimuler les interactions selon une philosophie de community transfer (ce que l’on produit a une utilité pour notre environnement). Cet ancrage dans la cité devrait s’envisager selon un modèle de triple hélice qui met côte à côte le politique, le monde académique et la société civile dans toute sa diversité et tenant compte de tous ses ‘secteurs’.

Actions envisagées

  • Renforcer le soutien aux entités qui contribuent déjà à cette démarche (embarcadère, MSH, etc.).
  • Stimuler, via des projets pilotes, la mise en place de dispositifs (de type Citylabs) favorisant les transferts de savoirs.
  • Soutenir des échanges et partenariats avec des secteurs porteurs d’innovations en enseignement, recherche ou citoyenneté.
  • Par ailleurs, une Université qui vise l’excellence dans son enseignement et sa recherche ne peut pas le faire en s’isolant dans sa tour d’ivoire. Au contraire, elle le fera en repensant ses relations avec les autres parties-prenantes de son ‘écosystème’ (HE et ESA) et ses offres de cours. Par conséquent, nous considérons la RFIE, pour autant que son financement soit assuré de façon globale par la communauté française, comme une opportunité pour nos jeunes docteur·e·s qui souhaiteraient s’investir dans la pédagogie ou la didactique. Nous souhaitons nous saisir de cette occasion pour favoriser davantage ces secteurs dans le domaine de la recherche et de la formation doctorale.