Un Point Spécifique sur le CHU

Analyse

La recherche dans le domaine biomédical est d’une importance stratégique majeure pour l’Université de Liège. La présence des centres de recherche du FARAH, du CIRM ou du GIGA à proximité du CHU constitue une opportunité unique pour développer une recherche et une médecine translationnelles de pointe. On a malheureusement l’impression que le monde de la recherche et celui de la clinique s’écartent inexorablement. Par exemple, la proportion de médecins qui entament un doctorat de recherche était de l’ordre de 7% dans la période 2010- 2017 contre 1% dans la période plus récente.

Vision et objectifs

De nombreux facteurs liés notamment à la pénurie de médecins et aux mutations du monde hospitalier sont en cause. Il nous parait cependant vital d’inverser cette tendance. Plusieurs outils sont en place comme les mandats d’étudiant·e·s chercheur·se·s (qui peuvent constituer une initiation à la recherche pour les étudiant·e·s les plus motivé·e·s) mais aussi les mandats de clinicien·ne·s – chercheur·se·s du FNRS.

Actions envisagées

Vu l’importance cruciale de cette translation directionnelle de savoirs, nous mettrons tout en oeuvre pour améliorer la sélection et l’encadrement des étudiant·e·s chercheur·se·s, leur accueil au sein du GIGA, pour augmenter le nombre de mandats de clinicien·ne·s chercheur·se·s, et pour stimuler nos clinicien·ne·s chercheur·se·s à entamer un doctorat. Une cellule d’appui à la médecine translationnelle sera créée en collaboration avec les centres de recherche et le CHU.