Coopération et Partenariats à l’International

Analyse

L’Université de Liège est, depuis ses origines, solidement insérée dans un réseau dense de relations internationales dans tous les domaines scientifiques et pédagogiques. Notre communauté universitaire peut se targuer d’une longue et solide expérience internationale en ce compris dans le domaine de la coopération internationale.

Le contexte de la pandémie et la fermeture des frontières que nous avons connu est l’occasion de repenser le rôle de l’international dans les universités. Depuis des années, les universités se sont plongées dans la mondialisation, la création de co-diplomation, de réseaux, d’universités européennes et dans l’envoi des étudiant·e·s aux quatre coins du monde pour de multiple séjours, aujourd’hui proposés parfois virtuellement.

Nos convictions environnementales nous imposent de mettre à plat ce modèle de mobilité intensive tout en mesurant l’impact potentiel que cela pourrait avoir sur l’attractivité de notre Université auprès des étudiant·e·s, des chercheur·se·s et des enseignant·e·s étranger·ère·s. Car il s’agit là d’un enjeu majeur entre universités.

Vision et Objectifs

Au lieu de signer de dizaines de partenariats avec des universités ou organismes de recherche partout dans le monde au nom de l’Université, nous souhaitons nous recentrer sur quelques partenaires institutionnels forts dans la co-création de programmes de recherche ambitieux (ex: le CoFund ou INTERREG) et dans la mise en place de consortium universitaires désireux de piloter des programmes d’enseignement mixtes (ex: l’Université européenne) pertinents par rapport à nos axes stratégiques existants ou à devenir. Il ne s’agit évidemment pas de ne plus soutenir les initiatives d’excellence en matière d’enseignement et de recherche au niveau international et dans le domaine de la coopération, déjà actifs au sein des différentes Facultés. C’est cette diversité d’approche et de pilotage qui fait la richesse d’une Université résolument ouverte sur le monde.

Actions envisagées

  • L’élaboration d’une ligne stratégique institutionnelle s’impose. Celle-ci sera construite en concertation avec les acteurs de terrain, les structures existantes sous l’égide du Vice-Recteur à l’International. Elle devra cibler, entre autres, la création d’un réseau avec une série d’universités – partenaires privilégiés avec qui un projet de longue durée pourra être développé et soutenu par l’Institution. Dans ce cadre, une évaluation des partenaires institutionnels sera entamée pour mesurer les coûts/bénéfices pour l’institution, à différents niveaux : enseignements, recherche, citoyenneté, mobilité, financement, attractivité.
  • Concernant l’enseignement, les programmes existants Erasmus et Erasmus Mundus constituent de véritables opportunités pour nos étudiant·e·s, ils seront maintenus et promus au sein des Facultés.
  • Pour renforcer son ancrage européen, l’ULiège doit candidater avec des partenaires judicieux choisis aux appels CoFUND de l’UE. Une attention particulière sera également portée pour une stratégie de collaborations transfrontalières (France, Luxembourg, Pays Bas et Allemagne) définie en fonction de nos différents campus et de leurs spécificités. Le nouveau programme européen INTERREG sera privilégié pour mettre en œuvrerapidement cette dynamique.
  • En février 2022, le CA a validé l’ULiège comme Université ‘hospitalière’. Nous proposons qu’une stratégie et qu’un financement soient associés à cette déclaration en concertation avec les acteurs impliqués sous l’égide du Premier Vice-Recteur et de de l’Administrateur·e. Dans ce cadre, le dispositif d’acceuil des personnes migrantes, étudiant·e·s, des doctorant·e·s et/ou chargé·e·s de cours étranger·ère·s devra être amélioré. L’actualité de la guerre en Ukraine illustre l’importance de mettre en place des dispositifs de soutien spécifiques aux étudiant·e·s et chercheur·se·s dont la vie est menacée suite à un conflit ou qui subissent des actions répressives ou des menaces dans certains pays aux régimes politiques répressifs (cas des chercheurs dans le secteur des SHS à Hong-Kong).